4.5 sur 5

Qu’est ce que le CBD ?

[rt_reading_time postfix="minutes" postfix_singular="minute"]

Le CBD (cannabidiol) est un composant naturel que l’on trouve dans la fleur du Cannabis. L’histoire de cette plante est riche en enseignements et remonte à des milliers d’années. Ses propriétés thérapeutiques sont aujourd’hui testées et confirmées par des scientifiques et des médecins aux quatre coins du globe.

formule scientifique du CBD

Substance sûre et non addictive, le CBD est l’un des 113 “phytocannabinoïdes” propres au cannabis. Ils lui confèrent son solide profil thérapeutique et tout l’intérêt qu’on lui porte aujourd’hui.

Les phytocannabinoïdes

Les phytocannabinoïdes sont des composants chimiques naturellement présent dans le cannabis. Il faut savoir qu’ils ne sont pas tous exclusifs au cannabis. On peut les trouver dans d’autres espèces de végétaux mais le cannabis en contient les concentrations les plus importantes.

Parmis ces cannabinoïdes, nous en trouvons certains sous leur forme dite “acide” dans le cannabis brut. Par exemple, la forme acide du CBD est le CBDA, celle du THC est le THCA, etc.

La décarboxylation

Lorsqu’on vient y appliquer de la chaleur, les composants acides subissent une réaction chimique qui va éliminer un groupe carboxyle. On appelle cela la décarboxylation et c’est ce procédé qui va transformer le CBDA en CBD.

Parmis tous ces cannabinoides, on peut trouver :

  • Le CBDA, découvert en 1955, qui est le précurseur du CBD. Il est présent dans la matière végétale avant le processus de décarboxilation.
  • Le CBD, ou Cannabidiol, est le principal cannabinoide que l’on obtient après décarboxylation. Il n’a pas d’effet psychoactif et présente des propriétés qui lutteraient contre l’anxiété et les troubles du sommeil. Il apporterait aussi des actions anti-inflamatoires, antioxidantes et renforcerait l’immunité.
  • Le CBN, découvert en 1940, se forme lors de la dégradation du THC lors du séchage. Il pourrait jouer un rôle dans les effets du THC en modulant ses effets.
  • Le CBG, est un des premiers cannabinoïdes présents dans la plante. Il l’est en faibles quantités car il est en quelques sortes la matière première qui servira, par activité enzymatique, à l’apparition d’autres membres de la famille des cannabinoïdes.
  • Le CBC, ou Cannabichromène, a montré des effets sédatifs et analgésiques chez la souris. On pense qu’il aiderait à renforcer l’action analgésique du THC lorsqu’on les consomme ensemble.
  • Le THC, ou Tétrahydrocannabinol, est quand à lui présent sous différentes formes : Delta 9THC, Delta 8THC, THCA (forme acide), THCV. Principal composant psychoactif du cannabis, il fait l’objet de nombreux débats dans le monde entier en raison de ses effets psychotropes. Il reste illégal dans de nombreux pays et notamment en France.

Le CBD et le THC ont tous deux des propriétés thérapeutiques intéressantes et importantes. Contrairement au THC, le CBD ne provoque pas de sensation de “défonce” ou d’intoxication. Cela vient du fait que CBD et THC agissent différemment sur les récepteurs du cerveau et du corps.

Le CBD peut en fait atténuer ou neutraliser les effets psychoactifs du THC, selon la quantité de chaque composé consommé. De nombreuses personnes souhaitent bénéficier des bienfaits du cannabis pour la santé sans l’euphorie – ou avec une euphorie moindre. Le fait que le CBD soit thérapeutiquement puissant et non intoxicant, et qu’il soit facile à prendre sous forme d’huile de CBD, en fait une option attrayante pour ceux qui souhaitent bénéficier de ses effets.

Le CBD : une molécule polyvalente

chercheur en laboratoire regardant son microscope

De nombreuses personnes recherchent des alternatives naturelles aux produits pharmaceutiques. Les effets secondaires parfois importants découragent les consommateurs qui privilégient une médecine plus douce. En agissant biologiquement à un niveau profond, le CBD peut apaiser la douleur chronique. Il a aussi des effets positifs sur l’anxiété, l’inflammation, la dépression et de nombreux autres maux.

La recherche scientifique mondiale intéressée par le CBD

Des recherches scientifiques mondiales (dont la majeure partie est à ce jour financée par le gouvernement américain) et des témoignages de nombreux patients et médecins soulignent le potentiel du CBD en tant que traitement d’un large éventail de maladies.

  • Les maladies auto-immunes (inflammation, arthrite rhumatoïde)
  • Affections neurologiques (Alzheimer, démence, Parkinson, sclérose en plaques, épilepsie, chorée de Huntington, accident vasculaire cérébral, lésions cérébrales traumatiques)
  • Syndrome métabolique (diabète, obésité)
  • Maladies neuropsychiatriques (autisme, TDAH, TSPT, alcoolisme)
  • Troubles intestinaux (colite, maladie de Crohn)
  • Dysfonctionnement cardiovasculaire (athérosclérose, arythmie)
  • Maladies de la peau (acné, dermatite, psoriasis)

Des essais cliniques en cours

Le CBD a des effets neuroprotecteurs avérés et des propriétés anticancéreuses. Elles sont étudiées dans plusieurs centres de recherche universitaires aux États-Unis et ailleurs. Une étude menée en 2010 par des scientifiques californiens pourtait sur le cancer du cerveau. Elle a révélé que le CBD “renforce les effets inhibiteurs du THC sur la prolifération et la survie des cellules de glioblastome humain“. Cela signifie que le CBD rend le THC encore plus puissant en tant que substance anticancéreuse. Toujours en 2010, des chercheurs allemands ont signalé que le CBD stimulait la neurogenèse. C’est-à-dire la croissance de nouvelles cellules cérébrales, chez les mammifères adultes.

Des essais cliniques viennent d’ailleurs de débuter en France, annoncés par Olivier Véran. Ils auront lieu sous la surveillance de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM ). Une avancée très attendue depuis des années par les consommateurs français.

Comment fonctionne le CBD ?

Le CBD et le THC interagissent avec notre corps de différentes manières. L’une des principales façons est d’imiter et d’augmenter les effets des composés présents dans notre corps appelés “cannabinoïdes endogènes”. Ils sont ainsi nommés en raison de leur similitude avec les composés présents dans la plante de cannabis. Ces “endocannabinoïdes” font partie de ce que les scientifiques appellent le “système endocannabinoïde”.

La découverte du système endocannabinoïde

Dans les années 1980, le président Ronald Reagan a injecté des dizaines de millions de dollars dans la recherche scientifique. Ces études visaient à prouver que la marijuana provoque des lésions cérébrales et des troubles cognitifs. Contrairement à ses attentes, ces études n’ont pas réussi à prouver cette affirmation politiquement biaisée. Au contraire mais ont plutôt permis de découvrir le système endocannabinoïde.

systeme nerveux endocannabinoide

Le système endocannabinoïde est un réseau complexe de récepteurs cellulaires et de neurotransmetteurs qui sont responsables du maintien de l’homéostasie dans l’organisme. Les récepteurs cannabinoïdes sont répartis dans tout l’organisme. Les plus grandes concentrations se trouvant dans les systèmes nerveux central et périphérique, ainsi que dans le système immunitaire. Le système endocannabinoïde améliore la communication entre tous ces systèmes.

Il contrôle également un large éventail de fonctions biologiques comme :

  • le sommeil ;
  • l’humeur ;
  • le contrôle de la température ;
  • la réponse immunitaire ;
  • la perception de la douleur et du plaisir ;
  • la fertilité ;
  • la mémoire et l’appétit.

Dès qu’un problème de santé survient, le système endocannabinoïde libère ses cannabinoïdes naturels (endocannabinoïdes). Ils veillent à rétablir l’équilibre et vous remettre sur pied

Les récepteurs CB1 et CB2

Au cours de ces études, les chercheurs ont pu déterminer que 2 principaux récepteurs sont impliqués dans ces effets :

  • Les récepteurs CB1 :
    Ils se trouvent en majeure partie au niveau du système nerveux central (dans le cerveau et la moelle épinière). On en trouve également dans le système nerveux périphérique qui comprend les ganglions et les nerfs. Ces récepteurs sont ceux responsables de l’euphorie, la détente et les effets anticonvulsifs.
  • Les récepteurs CB2 :
    Ils se situent quant à eux dans plusieurs parties de notre système immunitaire (la rate par exemple, les poumons, etc.). Les études ont montrées que ces récepeurs agissent putôt sur la régulation de l’inflammation.

Les effets et bénéfices du CBD sur le système endocannabinoide

Comme nous l’avons dit, le CBD n’interagit pas directement avec les récepteurs cannabinoïdes (CB1 et CB2). Il stimule le système endocannabinoïde pour qu’il produise ses propres cannabinoïdes. Par ailleurs, il ralentit leur dégradation en inhibant l’enzyme FAAH (Fatty acid amide hydrolase). Ceci dans le but que les endocannabinoïdes restent actifs plus longtemps dans votre organisme.

Le CBD agit sur 60 voies moléculaires différentes. Il affecte donc les récepteurs de la sérotonine, le système immunitaire, les récepteurs vanilloïdes, etc. C’est un composé polyvalent et c’est pourquoi le nombre de consommateurs soucieux de leur santé augmente.

Si le sujet vous intéresse, nous vous recommandons de faire des recherches plus approfondies sur les bienfaits de cet étonnant cannabinoïde. Comme nous, vous serez surpris et intrigué par cette mollécule passionnante et vous ferez des découvertes extrêmement intéressantes.

La découverte du système endocannabinoïde a considérablement fait progresser notre compréhension de la santé et des maladies. Elle a des implications majeures dans presque tous les domaines de la science médicale ! Elle permet d’expliquer comment et pourquoi le CBD et le THC sont des composés si polyvalents et pourquoi le cannabis est une plante si largement consommée, malgré son statut illégal.

Dérèglements du système endocannabinoïde

Que se passe-t-il si le système endocannabinoïde ne fonctionne pas correctement ? Quelles sont les conséquences d’un système endocannabinoïde chroniquement déficient ou hyperactif ? En quelques mots, l’instabilité de l’organisme et les éventuels risques de maladie.

La science de pointe a montré que le système endocannabinoïde est déréglé dans presque toutes les conditions pathologiques. Il est donc logique que “la modulation de l’activité du système endocannabinoïde puisse avoir un potentiel thérapeutique dans presque toutes les maladies“. Conclusion suggérée par Pal Pacher et George Kunos, scientifiques des Instituts nationaux de la santé (NIH) des États-Unis, dans une publication de 2014.

En modulant le système endocannabinoïde et en augmentant le tonus endocannabinoïde, le CBD et le THC peuvent avoir un impact positif sur la progression de la maladie.

Les animaux et le système endocannabinoide

Chez les animaux, comme les chiens, les endocannabinoïdes sont constitués de lipides et font partie du système nerveux central et du système périphérique. Ce sont des neurotransmetteurs, ce qui signifie qu’ils transfèrent des substances chimiques vers et autour du cerveau de vos chiens.

Il existe une pléthore d’études sur les effets du CBD pour les chiens. Ces études ont d’ailleurs permis la commercialisation de produits dérivés de CBD à destination de nos amis les animaux. Ils peuvent être utilisés dans de nombreux cas :

  • trajet en voiture ;
  • visite chez le vétérinaire ;
  • découverte d’un nouvel environnement ;
  • nouvel arrivant au domicile (chien, chat) ;
  • déménagement ;
  • etc.

Le potentiel pharmaceutique

Le potentiel thérapeutique du CBD suscite beaucoup d’enthousiasme, à juste titre.

Ce n’est que le 25 juin 2018 que la Food and Drug Administration (FDA) a reconnu le CBD comme un médicament. En approuvant Epidiolex, une formulation pharmaceutique de CBD presque pure, la FDA a fait un énorme progrès. Ce traitement est prescrit pour deux troubles épileptiques pédiatriques graves, le syndrome de Lennox-Gastaut et le syndrome de Dravet.

Une décision historique

En réponse à la décision historique de la FDA, la Drug Enforcement Administration (DEA) a également pris une décision importante. Elle a annoncé en septembre 2018 qu’elle avait retiré l’Epidiolex de la classification de l’annexe I. Cette catégorie est réservée aux drogues dangereuses sans valeur médicale. Désormais, l’Epidiolex serait considéré comme un médicament de l’annexe V ! Il s’agit de la désignation la moins dangereuse en vertu de la loi sur les substances contrôlées. La DEA a ensuite “déclassé” l’Epidiolex et l’a retiré de la liste des substances contrôlées du gouvernement fédéral.

Mais la DEA a maintenu le cannabis et le CBD (lorsqu’il est dérivé d’une plante de cannabis contenant plus de 0,3 % de THC) dans l’annexe I en tant que stupéfiant illégal. Dans le monde selon l’Oncle Sam, le CBD pharmaceutique est officiellement le seul bon cannabinoïde. Le reste de la plante serait, étrangement, une mauvaise herbe.

Étant donné la réputation du CBD en tant que remède populaire et artisanal, on pourrait penser qu’Epidiolex susciterait beaucoup d’attention “hors étiquette”. Après tout, les médecins prescrivent souvent des produits pharmaceutiques hors étiquette. Et ce pour traiter des affections qui n’ont pas fait l’objet d’essais cliniques. Mais le prix élevé de l’Epidiolex (plus de 30 000 dollars par an) empêche la prescription hors indication. Ne parlons pas de l’accès à un prix abordable pour des dizaines de millions d’Américains sans assurance maladie.

L’avenir du cannabidiol

En réponse à la demande massive, un énorme marché d’huile de CBD a atteint une masse critique en 2018. L’intérêt des consommateurs de CBD a soudainement été prise au sérieux et médiatisée. Les éloges venant d’athlètes, de stars de cinéma et de parents d’enfants désespérément malades ont attiré les projecteurs.

L’huile de CBD a été présentée comme un remède pour les malades et un moyen de prévention pour les personnes en bonne santé. Il a été également présenté comme un palliatif universel pour les animaux domestiques et les personnes de tous âges.

Les idées reçues

Parallèlement à une prise de conscience croissante du cannabidiol en tant qu’aide potentielle, les idées reçues ont émergé. Plusieurs fausses informations sur le CBD et le cannabis thérapeutique se sont multipliées et circulent encore. Les amalgames entre CBD et THC persistent et l’image du cannabis peut encore freiner les institutions. Les banques et de nombreux acteurs publics ne souhaitent pas être assimilés à ce secteur et freinent son développement

Le marché du cannabidiol pour les années à venir

Les experts du secteur estiment que d’industrie du CBD atteindra 23,7 milliards de dollars à l’horizon 2023, dont une grande partie provenant de l’industrie du chanvre. On estime qu’une personne sur sept a déjà consommé du CBD sous n’importe quelle forme, et ce chiffre devrait monter à une personne sur trois.

ferme de culture de cbd

Pour un marché qui est censé monter en flèche dans les deux prochaines années, beaucoup de gens se demandent qu’est ce que le CBD, comment extrait-on le CBD du chanvre et est-ce toxique, quels sont les effets du CBD ainsi que beaucoup d’autres choses. D’après notre recul et nos échanges avec plusieurs personnes, il s’en dégage un réel besoin de support d’information.

C’est un des rôles fondamentaux que se doivent de remplir les blogs, les boutiques en ligne et les boutiques physiques dédiées au CBD. On dénombre aujourd’hui 400 boutiques en France, c’est à dire quatre fois plus qu’en 2018. Ces implantations sont un véritable atout pour les consommateurs en recherche de conseils et d’informations qu’ils ne trouveraient pas sur le web.

Le défi du cannabidiol

Le CBD est une molécule, pas un miracle. Cependant cette découverte pourrait permettre à de nombreuses personnes de bénéficier d’un accès légal à un large éventail de remèdes à base de cannabis.

L’arrivée de concentrés d’huile de cannabis puissants, de produits riches en CBD non intoxicants et de systèmes d’administration sans fumée innovants a transformé le paysage thérapeutique et modifié la conversation publique sur le cannabis.

L’avancée des institutions au sujet du Cannabis

Il ne s’agit plus de débattre du bien-fondé du cannabis en tant que médicament à base de plantes. Aujourd’hui, le principal défi consiste à discerner comment utiliser le cannabis pour en tirer un bénéfice thérapeutique maximal. Compte tenu de son faible profil de risque, de nombreuses personnes utilisent le CBD comme une thérapie complémentaire à leurs plans de traitement existants.

Mais la plupart des professionnels de santé connaissent trop peu, ou mal le CBD et n’ont pas l’expertise suffisante pour conseiller correctement leurs patients. Un réel manque de connaissance subsiste sur le dosage, les modes d’administration et les facteurs de risque, y compris les interactions avec d’autres médicaments.

Au lieu de cela, c’est une communauté de patients autonomes, de familles qui les soutiennent et de quelques médecins pionniers qui ont appris beaucoup par essais et erreurs et qui ont partagé des informations sur la façon de naviguer dans les voies prometteuses de la thérapie au cannabis.

CBD issu du chanvre

séchage de plants de cbd

Ce qui a commencé comme une mouvement des citoyens pour redorer l’image du cannabis s’est transformé en un marché de plusieurs milliards de dollars suite à plusieurs découvertes autour du CBD. L’huile de CBD est très en vogue ces jours-ci, et de nombreuses marques voient le jour.

L’industrie du chanvre

Le CBD a également réveillé l’industrie américaine du chanvre qui est restée en sommeil pendant des décennies en raison de la politique de guerre contre la drogue. Le Farm Bill de 2018 comprend une disposition qui légalise la culture du chanvre (cannabis ne contenant pas plus de 0,3 % de THC), en grande partie grâce à la popularité et à la force économique motrice du CBD.

La culture du chanvre est désormais une entreprise agricole légitime aux États-Unis. Cependant, extraire de l’huile riche en CBD provenant de chanvre et commercialiser des concentrés et de l’isolat d’huile de CBD entre en conflit avec l’industrie pharmaceutique et ces pratiques sont désapprouvées par la DEA et la FDA.

Les aspects juridiques mis à part, le cannabidiol dérivé du chanvre n’est qu’à un clic de souris ou à une tape sur le téléphone pour quiconque est prêt à jouer le jeu et à acheter des produits à base d’huile de CBD qui sont fabriqués avec un respect des normes en vigueur (Normes Européennes et FDA).

Produits dérivés de CBD

Pour ceux qui souhaitent tester ce produit très en vogue, il existe de nombreux sites Internet et boutiques physiques qui vendent au détail divers produits dérivés de CBD. Plusieurs produits existent et permettent de consommer du CBD que l’on soit fumeur ou non :

  • Fleurs
  • Infusions
  • Huiles
  • Résines
  • Concentrés
  • Pens
  • Gélules
  • Bonbons
  • E-liquide
  • Cosmétiques
  • Vaporisateurs

Il y en a pour tous les goûts et tous les profils, avec des dosages de CBD plus ou moins importants.

Les fleurs de CBD

Les fleurs de CBD sont prélevées directement sur la plante de cannabis après séchage de celle-ci. De nombreuses variétés existent et contiennent des taux plus ou moins élevés en CBD. Cultivées indoor (en intérieur) ou outdoor (en extérieur), elles sont la forme de produit contenant du CBD qui est la plus consommée sur tout le marché.

Avantages CBD indoor

Elle a toujours été, et elle est toujours la préférée des amateurs de cannabis. Ces variétés bénéficient d’une croissance et d’une floraison dans des conditions entièrement maitrisées et optimisées. Cultivées à l’abri et sous lampe, elles bénéficient d’une température constante, d’un cycle lumineux contrôlé, d’une hygrométrie parfaite, d’un environnement sans nuisibles (insectes, champignons, etc.) et de tout ce qu’il faut pour que la plante donne le meilleur d’elle-même.

Avantages CBD outdoor

Les plantes cultivées en outdoor bénéficient peut être de conditions de croissance mois optimisées, mais n’en sont pas pour autant mauvaises. Tout d’abord il faut noter que les variétés indoor et outdoor sont différentes. Les variétés d’outdoor sont beaucoup plus résistantes, ce qui simplifie leur culture et leur permet de résister aux aléas que peuvent rencontrer les agriculteurs : mauvaise météo ou attaques d’insectes par exemple. Elles ont aussi l’avantage non négligeable d’être les moins chères.

Les infusions au CBD

Les infusions sont réalisées à base de fleurs de CBD. Combinées avec d’autres plantes plus communes dans le monde de l’infusion, elles permettent d’accéder à des nouvelles excellentes saveurs. La consommation d’infusion est un plaisir universel et permet à un large public d’essayer les bienfaits du CBD.

Les huiles de CBD

Extraites du chanvre, les huiles un des produits dérivés de CBD les plus en vogue à ce jour. La fleur dispose toujours de la première place mais une multitude de marques a vu le jour récemment, proposant plusieurs gammes et qualités d’huiles de CBD.

Huiles full spectrum

CBD à spectre complet en français, ce terme est employé pour désigner une extraction complète de toutes les mollécules du chanvre. Ainsi, les huiles full spectrum contiennent du CBD, du CBN, CBG ainsi que d’autres cannabinoïdes mais aussi quelques traces de THC. Provenant de variétés de chanvre qui ne contiennent que de très faibles doses de THC, ces traces sont infimes et rentrent dans le cadre légal imposé par l’Europe et plus précisément par la France.

Huiles à spectre large

Très proche du full spectrum, l’huile à spectre large aussi appelé Broad Spectrum, contient plusieurs cannabinoïdes, flavonoïdes, terpènes mais ne contient absolument aucune trace de THC. Les techniques d’extraction sont exactement les mêmes cependant une étape supplémentaire est nécessaire pour obtenir de l’huile à spectre large qui consiste à enlever les traces de THC présentes.

Huiles enrichies en isolat

Ces dernières huiles sont enrichies avec de l’isolat de CBD. Cette extraction de CBD isolé se présente sous forme de cristaux blancs et la concentration en CBD s’y élève à plus de 99%. Cette version permet de bénéficier de tous les bienfaits du CBD sans les inconvéniants du goût qui peut déranger certaines personnes. Elle permet également de proposer des gammes aromatisées dont plusieurs consommateurs de CBD raffolent.

Résines de CBD

La résine de CBD est réalisée à base de pollen compressé, à l’instar de la résine de cannabis illégale. Ces résines peuvent être consommées de plusieurs manières : en vaporisation (pour préserver ses poumons), en infusion, ou encore en cuisine. Les taux présents dépendent des variétés compressées mais sont en général comprises entre 10 et 20% de CBD

Concentrés de CBD

Appelé Crumble, Wax, ou encore Cristal, le concentré de CBD est obtenu après déshydratation d’extrait de cannabidiol. Sous forme de cire, l’extrait est placé dans un récipient ouvert et chaufé, le transformant ainsi en concentré.

Miel au CBD

Certaines marques se sont également lancées dans le miel au CBD ! La production est là relativement simple car il s’agit d’enrichir le miel de CBD.

Boissons au CBD

Le marché du CBD a ouvert la porte aux boissons, et propose ainsi de nombreux rafraichissements alcoolisés ou non.

Boissons non alcoolisées
Vous avez probablement entendu parler de Baga, ou enchre Chilled ? Ces eaux pétillantes à base de CBD sond douces et délicieuses et vous permettent de bénéficier des bienfaits du CBD en vous rafraichissant ! Les canettes contiennent environ 15mg de CBD.

Boissons alcoolisées
Surfant sur le succès du CBD, plusieurs entrepreneurs ont également créé des bières au CBD, alliant les saveurs du houblon au CBD et offrant une expérience de détente totale.

Pens au CBD

Ces petits dispositifs autonaumes sont basés sur le principe de la vape. Ils vous permettent d’essayer sans investir dans un dispositif de vape couteux. Dôtés d’une batterie et d’un petit chargeur, une recharge d’environ 0.5ml vous permet d’absorber jusqu’a 65% de CBD !

Gélules de CBD

Ces capsules contiennent la même huile que vous pourrez trouver dans les fioles d’huile de CBD classiques. Ce conditionnement différent peut correspondre à des besoins différents et permet d’absorber 25 mg de CBD par gélule.

Bonbons au CBD

Plusieurs fournisseurs proposent des bonbons au CBD. Les grands ont toujours raffolé des bonbons mais les petits aussi, par conséquent Walter Green ne propose pas ce type de produits, évitant ainsi d’attirer un public trop jeune.

E-liquides au CBD

Les E-liquides sont largement consommés à travers le monde et est entré dans les usages de millions de français. Ce conditionnement permet d’alimenter son appareil de vape avec un e-liquide contenant du CBD allant de 100 à 500mg par fiole.

Vaporisateurs de CBD

Les appareils de tupe Volcano, Pax, Mighty permettent de consommer vos fleurs de CBD à des températures basses. Ce procédé a l’avantage de le pas brûler le produit et donc de préserver vos poumons. Ces appareils sont coûteux mais permettent une consommation saine des fleurs de CBD.

Cosmétiques au CBD

Les cosmétiques ont eux aussi droit leur part du gâteau ! Le CBD a montré des vertues positives sur la peau, la récupération musculaire et de nombreux effets bénéfiques recherchés par les produits cosmétiques. Ainsi, crèmes de jour au CBD, crèmes de nuits au CBD, crèmes antirides au CBD ont rapidement vu le jour et les consommateurs en raffolent.

La qualité Walter Green

Pour ses huiles de CBD, Walter Green ne sélectionne que des bases huileuses d’excellente qualité ainsi que du CBD pur à 99,9% provenant de plantes cultivées avec soin et passion. Une agriculture raisonnée et durable dans les meilleures conditions permet d’obtenir une qualité de produit exceptionnelle.

Les seuls additifs présents sont les arômes de nos gammes arômatisées. Nous les testons et les sélectionnons avec soin, ce qui nous assure de vous fournir une qualité de produit irréprochable.

C’est grâce à ce perfectionnisme que nous pouvons nous permettre de ne proposer que des huiles de CBD d’une très grande qualité.

Walter Green.

Partage mes recherches sur

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Pour en apprendre un peu plus :

Le cbd et l'endométriose

Le CBD et l’endométriose

Le CBD a t-il un effet sur l’endométriose ? Lorsque la douleur de l’endométriose se manifeste, on a l’impression qu’un fil barbelé s’enroule autour de

  • Aucun article dans le panier.
Chargement...
10% de remise

Sur votre commande

Recevez votre code promo en vous inscrivant
dès-maintenant à la Newsletter Walter Green