4.5 sur 5

Que sont les trichomes ?

[rt_reading_time postfix="minutes" postfix_singular="minute"]

Que sont les trichomes et pourquoi existent-ils sur le cannabis ? Si vous aimez la fleur, vous vous êtes probablement interrogé sur ces minuscules petits cristaux blanc. Ils semblent toujours recouvrir les feuilles et les bourgeons de vos fleurs préférées. Ils ont tendance à être brillants, collants, et dégagent de puissants arômes. En regardant de plus près, ce voile blanc est être une grande concentration de ce que l’on appelle des trichomes.

La définition actuelle du trichome est la suivante : “de fines excroissances ou appendices sur les plantes, les algues, les lichens et certains protistes”. Il provient du mot grec “Tríchōma”, qui signifie “pousse de cheveux”.

Ainsi, ces minuscules protubérances microscopiques ressemblant à des champignons semblent sortir d’un roman de science-fiction. Mais elles sont en fait les usines qui produisent les centaines de cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes. Ceux-ci sont connus pour rendre nos variétés de cannabis préférées puissantes, uniques et efficaces.

La fonction des trichomes sur le cannabis

La production de trichomes est observable chez de nombreuses espèces de plantes dans toute la nature. Cependant, ils prennent diverses formes physiques et servent de nombreux objectifs différents. Par exemple, les trichomes présents sur certaines plantes carnivores aident à piéger les proies.

Chez le cannabis, les trichomes fonctionnent comme un mécanisme de défense. Lorsque les plantes femelles de cannabis commencent à produire des fleurs dans la nature, elles deviennent souvent vulnérables. Que ce soit à divers insectes et animaux ainsi qu’à des variables environnementales non vivantes, notamment les rayons UV potentiellement dangereux. Les trichomes ont un effet dissuasif sur les animaux.

Ainsi, leur goût amer et leurs arômes puissants rendent les fleurs de cannabis peu appétissantes pour certaines proies. Cependant, ils remplissent une double fonction : protéger les plantes des nuisibles et même de certaines variétés de champignons.

Les différents types de trichomes sur le cannabis

trichomes

Ils existent sous de nombreuses formes et tailles. Cependant, il y en a trois qui apparaissent le plus souvent sur les plantes de cannabis.

Les trichomes bulbeux

Ce sont les plus petits du groupe, et ils apparaissent à la surface de toute la plante. Ils mesurent entre 10 et 15 micromètres. C’est suffisamment petit pour qu’il ne se composent qu’une poignée de cellules.

Les trichomes sessiles capités

Ils sont légèrement plus grands et contiennent à la fois une tête et un pédoncule. Ces trichomes sont un peu plus abondants que leurs homologues bulbeux. Cependant ils ne peuvent pas rivaliser avec l’abondance et la taille de la troisième variété de trichomes.

Les trichomes à tige capsulée

Ils ont une largeur comprise entre 50 et 100 micromètres,. Cela signifie qu’ils sont beaucoup plus grands et sont visibles à l’œil nu. Leur structure consiste en un pédoncule composé de cellules épidermiques et hypodermiques. Ces cellules se développent jusqu’à une cellule basale qui s’attache à une grande tête de glande. Cette tête de glande, maintenue par une couche de cuticule cireuse, sert d’épicentre à la synthèse des cannabinoïdes et des terpénoïdes.

Les trois types de trichomes produisent des cannabinoïdes. Cependant, ce sont les trichomes à tige capsulée qui apparaissent en abondance dans et autour des fleurs. Ils produisent la plus forte concentration de composés en raison de leur taille.

Production de trichomes de cannabis et cycle de vie

tete de cannabis

La synthèse des cannabinoïdes dans le trichome commence lorsque les plantes de cannabis entrent dans leur phase de floraison. Lorsqu’ils commencent à produire des fleurs, les trichomes se forment le long de la surface extérieure de la plante. Ils commencent à transporter les vacuoles et les plastes de leur tige vers la tête de la glande. À ce stade, les cellules de la tête de la glande commencent à métaboliser et à former les précurseurs de ce qui deviendra finalement des cannabinoïdes.

Le taux et la concentration auxquels une plante de cannabis produit des trichomes dépendent à la fois de la génétique et de certains facteurs environnementaux. Les plantes contenant des concentrations plus élevées de trichomes ne produisent pas toujours la plus forte concentration de cannabinoïdes et/ou de terpènes. Cependant, des variables affectent grandement la synthèse des cannabinoïdes et des terpènes dans la tête du trichome. En général, les plantes qui reçoivent un spectre de lumière plus large produisent des concentrations plus élevées de cannabinoïdes. Bien que dans de nombreux cas, ces réactions soient spécifiques à la souche.

La maturation

Le cycle de vie d’un trichome est en grande partie parallèle à celui de la plante de cannabis sur laquelle il se trouve. Ce qui rend son suivi extrêmement précieux pour les agriculteurs. La courbe de vie d’un trichome prend la frome d’une parabole. Le sommet représente le point culminant de la maturation et là où la dégradation commence. La plupart du temps, les trichomes affichent la maturation sur cette parabole en changeant d’opacité. Ils passent d’un état clair et translucide à un blanc nuageux et, plus tard, à une teinte ambrée.

Cette transition de couleur à l’intérieur d’une tête de trichome représente le pic de maturité. Les agriculteurs l’utilisent généralement comme un signe de récolte. C’est le moment où le trichome a atteint sa pleine maturation. Il commencera à se dégrader à partir de ce point. Il est important de comprendre que toutes les variétés de cannabis ne sont pas les mêmes. Certains trichomes afficheront une maturation différente. Néanmoins, la coloration des trichomes reste la norme pour déterminer le moment de la récolte pour la plupart des souches.

Le trichome : un élément fragile

Qu’ils soient vivants sur une plante ou récoltés, les trichomes sont incroyablement volatiles. Ils risquent d’être détruits et/ou dégradés par de nombreux catalyseurs, notamment :

  • Le contact physique ou l’agitation
  • La chaleur
  • Lumière
  • Oxygène
  • Le temps

Les trichomes eux-mêmes risquent de s’endommager lorsqu’ils s’exposent à ces éléments. Mais les huiles essentielles qu’ils contiennent risquent de se dégrader aussi. Il existe des moyens de ralentir considérablement la dégradation des trichomes en manipulant soigneusement les fleurs de cannabis pendant et après la récolte : en limitant le contact physique et l’agitation aux fleurs elles-mêmes. Ainsi, les trichomes peuvent être préservés sur la plante pendant de plus longues périodes. Des techniques appropriées de coupe, de séchage et de traitement peuvent aider à maintenir les trichomes viables plus longtemps. Cela permet de préserver les cannabinoïdes et les terpènes qu’ils contiennent.

La conservation

Ceux qui cherchent à prolonger la durée de conservation des trichomes au-delà de celle des plantes dont ils proviennent ont souvent recours à des techniques d’extraction. Dans ce contexte, une extraction se définie comme le processus consistant à retirer mécaniquement ou chimiquement les trichomes de la plante elle-même. Il existe une myriade de méthodes et de techniques pour extraire les trichomes du matériel végétal. Ces méthodes vont des pratiques de tamisage mécanique à sec qui produisent du “kief”, aux extractions chimiques qui utilisent des hydrocarbures légers comme le butane ou le propane pour créer des huiles de hachisch cireuses et fondues. S’ils sont soumis à des conditions propices, les trichomes qui ont été séparés et récupérés par ces méthodes peuvent être conservés indéfiniment.

Conclusion

Les trichomes de cannabis méritent vraiment d’être applaudis pour le rôle essentiel qu’ils jouent non seulement en protégeant la plante de cannabis des méfaits potentiels du monde, mais aussi pour la mise à disposition d’une usine de fabrication unique en son genre. Cette usine permet au cannabis de produire des centaines de composés bénéfiques reconnus et exclusifs à cette plante étonnante. Avec des soins et un dévouement appropriés, la culture des trichomes est et restera l’avenir de la découverte des vastes mystères des qualités et des bienfaits du cannabis.

Walter Green.

Partage mes recherches sur

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Pour en apprendre un peu plus :

Le cbd et l'endométriose

Le CBD et l’endométriose

Le CBD a t-il un effet sur l’endométriose ? Lorsque la douleur de l’endométriose se manifeste, on a l’impression qu’un fil barbelé s’enroule autour de

  • Aucun article dans le panier.
Chargement...
10% de remise

Sur votre commande

Recevez votre code promo en vous inscrivant
dès-maintenant à la Newsletter Walter Green