4.5 sur 5

Le cannabis dans la religion

[rt_reading_time postfix="minutes" postfix_singular="minute"]

Le cannabis et la religion ont-ils des liens ? Ce que nous avons découvert pourrait vous surprendre.

Le cannabis n’a pas seulement été utilisé dans des cérémonies religieuses. Il a également une tradition de longue date dans de nombreuses confessions mondiales. Commençons par la région où il est utilisé depuis le plus longtemps : la Chine.

Le cannabis dans la religion chinoise

cannabis et religion

Les chamans taoïstes utilisaient le cannabis en association avec le ginseng pour révéler des vérités sur l’avenir. Ainsi, ils croyaient que la plante avait la capacité de projeter leur esprit dans le temps. Dans le taoïsme, les officiels religieux se réservaient la consommation de cannabis.

Néanmoins, elle n’était pas partagée par le commun des mortels, ce qui pourrait expliquer son étrange exclusion des textes anciens. En 200 avant J.-C., la dynastie Han de la Chine impériale avait adopté le confucianisme, abandonné le taoïsme et, avec lui, le cannabis.

Le cannabis dans la religion indienne

cannabis et religion

La consommation spirituelle de cannabis en Chine s’est arrêtée en 200 avant J.-C. alors que le cannabis commençait tout juste à se faire connaître en Inde. On dit que les dieux ont envoyé du chanvre par compassion pour la race humaine. Cela afin qu’elle puisse atteindre le plaisir, perdre la peur et augmenter ses désirs sexuels. D’autres histoires hindoues suggèrent également que le cannabis est né d’une goutte de nectar tombée du ciel.

Une théorie plus populaire estime que les dieux et les démons auraient baratté l’océan de lait pour obtenir l’amrita, l’immortalité en sanskrit. Ils auraient alors reçu du cannabis en conséquence. Quelle que soit l’histoire à laquelle vous croyez, il ne fait aucun doute que le cannabis occupe une place sacrée dans la foi hindoue.

Cependant, dans la pratique, la divinité hindoue préférée localement recevait des offrandes de boissons au cannabis pendant les festivals religieux. Les membres de la communauté participaient également, partageant des bols de cannabis entre eux.

Le cannabis dans la religion tibétaine

cannabis et religion

L’Inde et le Tibet partagent non seulement une frontière, mais aussi une riche tradition de consommation religieuse de cannabis. Le Tibet est une nation historiquement bouddhiste.

Dans le bouddhisme Mahayana “Guatama Bouddha se nourri d’une graine de chanvre par jour pendant six ans, ce qui l’aida à atteindre l’illumination”. On représente parfois Bouddha tenant un bol de “soma” ou de feuilles de cannabis.

Les pratiquants bouddhistes consommaient aussi souvent du cannabis pour faciliter la méditation ou accroître la conscience pendant les cérémonies religieuses.

Le cannabis dans la religion de la Grèce antique

vestige Grèce antique

Nous savons que les anciennes cultures de Scythie et d’Assyrie utilisaient de l’encens de cannabis lors des cérémonies religieuses. Hérodote est un historien grec du cinquième siècle avant J.-C. connu comme le “Père de l’Histoire”. Il a écrit que les Scythes organisaient des cérémonies religieuses dans des structures ressemblant à des tentes.

Là, ils brûlaient des plantes de chanvre dans des encensoirs sur des trépieds en bois. Ainsi, les participants inhalaient en commun les vapeurs de fumée à des fins rituelles et euphoriques.

Les Assyriens auraient utilisé l’encens de cannabis dès le 9e siècle avant J.-C. Cependant il n’y a pas encore de preuves archéologiques pour étayer cette affirmation. On sait cependant que les Assyriens utilisaient l’encens de cannabis pour éloigner les mauvais esprits. Ainsi, ils le brulaient couramment lors des rituels funéraires et pour chasser les mauvais esprits des chambres d’enfants.

Aussi, les Scythes plaçaient des encensoirs remplis de chanvre sur des trépieds de fortune, au-dessus d’une flamme nue, pour produire des vapeurs enivrantes.

Le cannabis dans l’Ancien Testament

ancien testament

Le cannabis occupe une place importante dans la religion ancienne orientale. Mais certains chercheurs pensent que les traditions judaïques et chrétiennes utilisaient également cette plante. En 1936, l’étymologiste polonaise Sula Benet a proposé une interprétation radicalement nouvelle du texte hébreu de l’Ancien Testament.

Selon elle, une erreur de traduction survenue dans la version grecque originale de l’Ancien Testament. Cette erreur aurait confondu le mot hébreu pour cannabis, kaneh bosm, avec le calamus, une plante traditionnellement utilisée pour fabriquer des parfums. Si sa traduction est correcte, cela changerait fondamentalement notre compréhension de l’Ancien Testament.

On trouve des références au kaneh bosm dans l’Exode, le Cantique des Cantiques, Isaïe, Jérémie et Ézéchiel. Dans l’Exode, Dieu a ordonné à Moïse de fabriquer une huile sainte composée de myrrhe, de cannelle douce, de kaneh bosm et de casse.

Le cannabis dans la religion jamaïcaine

cannabis et religion

Notre recherche s’est terminée dans le monde occidental moderne, en se concentrant principalement sur la nation insulaire de la Jamaïque. Le mouvement rastafariest a été rendu populaire par Bob Marley.

Il se concentre sur Jah, ou Dieu. Il implique l’utilisation spirituelle du cannabis et le rejet du matérialisme et de l’oppression. L’utilisation de la marijuana par les rastafaris a fait l’objet d’un examen minutieux au XXe siècle.

Conclusion

Alors, qu’avons-nous appris ? Le cannabis existe évidemment depuis très, très longtemps. Il est aussi un élément important des traditions religieuses mondiales depuis des milliers d’années.

Walter Green.

Partage mes recherches sur

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Pour en apprendre un peu plus :

Le cbd et l'endométriose

Le CBD et l’endométriose

Le CBD a t-il un effet sur l’endométriose ? Lorsque la douleur de l’endométriose se manifeste, on a l’impression qu’un fil barbelé s’enroule autour de

  • Aucun article dans le panier.
Chargement...
10% de remise

Sur votre commande

Recevez votre code promo en vous inscrivant
dès-maintenant à la Newsletter Walter Green