4.5 sur 5

Cannabinoïdes : différences entre CBD, CBG, CBDA, CBN, CBC et CBDV

[rt_reading_time postfix="minutes" postfix_singular="minute"]

Si vous venez de découvrir les bienfaits pour la santé des produits dérivés du chanvre actuellement disponibles sur le marché, vous ne réalisez peut-être pas que le monde du cannabis ne se résume pas au CBD. Il comprend de nombreux autres cannabinoïdes !

Bien sûr, le CBD est l’un des cannabinoïdes les plus importants de la plante de chanvre. Sa découverte a changé la façon dont les gens perçoivent le cannabis à l’échelle mondiale ces dernières années. Il existe un nombre croissant de preuves scientifiques soutenant l’utilisation du CBD pour un large éventail de problèmes de santé. Les études montrent que le CBD est un agent efficace dans la gestion de l’inflammation, des nausées, des crises, de l’anxiété, de la dépression, de la douleur et des troubles du sommeil – le tout sans l’intoxication associée au THC.

Mais saviez-vous que la plante de chanvre contient plus de deux cannabinoïdes ? En fait, il existe plus de 100 composés similaires au CBD. Bien que leurs propriétés soient similaires, chacun d’entre eux présente des avantages uniques et produit des effets synergiques lorsqu’ils on les combine.

Dans cet article, nous expliquons les différences entre les six types de cannabinoïdes les plus étudiés – CBD, CBDA, CBN, CBG, CBV et CBDV – ainsi que les utilisations spécifiques de chacun.

Avant de commencer : que sont les cannabinoïdes ?

Bien que nous ayons tous un système endocannabinoïde, ce qui signifie que nous sommes naturellement prédisposés à utiliser des cannabinoïdes, personne ne naît expert en cannabis. Si vous êtes novice en matière de produits CBD, vous pourriez vous sentir confus par toutes ces abréviations que nous venons d’utiliser ci-dessus.

Alors, avant de nous plonger plus profondément dans le sujet, posons une question simple : que sont les cannabinoïdes ?

Découverts et isolés par des chercheurs israéliens dans les années 1950, les cannabinoïdes sont des composés naturels présents dans les glandes résineuses des plantes de cannabis. Ces composés sont vantés pour leurs nombreux effets thérapeutiques et sont responsables du large éventail d’effets médicinaux du cannabis.

Chaque composé possède des propriétés et des avantages uniques. Ils agissent également en synergie pour aider le corps à traiter le cannabis plus efficacement. Les scientifiques appellent cette synergie “l’effet d’entourage” – la raison pour laquelle on les produits à spectre large sont considérés comme supérieurs aux extraits isolés.

À ce jour, les chercheurs ont découvert plus de 110 cannabinoïdes ; d’autres sont susceptibles d’être découverts à mesure qu’ils révèlent la structure moléculaire complexe des plantes de cannabis.

Classes de cannabinoïdes

formule de différents cannabinoïdes

Les cannabinoïdes sont répartis dans les sous-catégories suivantes :

  • Les principaux cannabinoïdes : Cannabidiol (CBD) et Tétrahydrocannabinol (THC).
  • Cannabinoïdes mineurs : Cannabichromène (CBC), Cannabigérol (CBG), Cannabinol (CBN), Cannabinodiol (CBDL)
  • Autres cannabinoïdes : Cannabielsoin (CBE), Cannabitriol (CBT), Cannabicyclol (CBL)

Les cannabinoïdes interagissent avec le système endocannabinoïde, le principal réseau de régulation qui s’interconnecte avec d’autres systèmes vitaux de notre corps. Ces molécules se fixent à la surface des cellules, où se trouvent les récepteurs cannabinoïdes. Ces récepteurs sont présents dans différentes zones du corps. On distingue deux types de récepteurs cannabinoïdes : CB1 et CB2.

Les effets des cannabinoïdes dépendent de la zone du cerveau à laquelle ils se lient. Par exemple, lorsqu’ils se lient au système limbique, ils peuvent affecter la mémoire, la cognition et les performances psychomotrices. Ces composés peuvent également affecter la zone du plaisir et de la récompense, et modifier la signalisation de la douleur dans le cerveau.

Principales différences entre les cannabinoïdes

La différence essentielle entre les cannabinoïdes dépend de leur degré de psychoactivité. Par exemple, le CBD, le CBC, le CBDV et le CBG ne peuvent pas provoquer d’intoxication en raison de leur structure moléculaire, alors que le CBDL, le CBN, le THC, le THCV et d’autres cannabinoïdes présentent différents niveaux de psychoactivité.

Les deux cannabinoïdes les plus populaires sont le CBD et le THC. Le CBD possède des propriétés anxiolytiques remarquables et peut également contrer les effets psychotropes du THC. Lorsqu’on expose le THC à l’oxygène, il se transforme en CBN – un composé moins psychoactif qui affaiblit l’intoxication due au THC.

Cela vous semble un peu plus clair ?

Dans la section suivante, nous allons entrer dans les détails concernant le CBD, le CBDA, le CBN, le CBG, le CBC et le CBDV.

Comment le corps utilise-t-il les cannabinoïdes ?

Chaque personne réagit différemment aux cannabinoïdes en raison de son mécanisme intégré complexe connu sous le nom de système endocannabinoïde. Cet important réseau dispose de récepteurs répartis dans tout le corps et permet l’autorégulation de tous les processus biologiques.

Les récepteurs cannabinoïdes sont présents dans presque tous les grands systèmes organiques, du cerveau à la moelle épinière en passant par l’intestin. Les concentrations les plus élevées de récepteurs CB1 se trouvent dans le cerveau et le système nerveux central, tandis que les récepteurs CB2 sont liés aux cellules du système immunitaire.

En termes simples, le système endocannabinoïde aide notre corps à maintenir un environnement interne stable et sain.

Lorsque vous introduisez des cannabinoïdes dans votre système, les récepteurs cannabinoïdes deviennent capables d’affecter des processus corporels essentiels, notamment la mémoire, l’appétit, la douleur, l’humeur, la neuroprotection, la fonction immunitaire, les processus cognitifs, la fertilité, la température corporelle, etc.

Les effets spécifiques de chaque cannabinoïde dépendent de la manière dont ils interagissent avec le système endocannabinoïde. Nous allons examiner de plus près cette interaction ci-dessous.

Qu’est ce que le CBD ?

CBD est l’abréviation de cannabidiol, le deuxième cannabinoïde principal de la plante de cannabis. Contrairement au THC, le cannabinoïde caractéristique du cannabis, le CBD ne produit pas d’effets intoxicants. Cela signifie que vous pouvez l’utiliser pour un large éventail de bienfaits pour la santé sans risque d’effet psychotrope, ce qui permet de l’utiliser en toute sécurité même avant d’aller travailler ou de conduire une voiture. Le CBD est également un composé très polyvalent que l’on peut infuser dans des huiles, des gommes, des capsules et des crèmes, parmi de nombreux autres formats, pour répondre à différents besoins.

Le CBD est également le cannabinoïde le mieux étudié à ce jour, et la liste de ses applications en tant que traitement potentiel ne cesse de s’allonger.

Des études montrent que le CBD a des vertus pour la gestion de :

  • L’inconfort physique quotidien ;
  • la douleur chronique ;
  • Inflammation ;
  • Anxiété et problèmes liés au stress ;
  • la nausée et les vomissements ;
  • Crises et convulsions ;
  • Affections cutanées telles que l’acné, l’eczéma et les éruptions.

Vous connaissez peut-être déjà certains de ces avantages pour la santé, mais saviez-vous qu’il n’y a pratiquement pas de CBD dans les plantes de chanvre vivantes ? Avant d’être activé, le CBD se présente sous la forme de son précurseur – le CBDA.

Qu’est-ce que le CBDA et pourquoi de nombreuses personnes ajoutent le chanvre brut à leur alimentation ?

Continuez à lire pour le découvrir !

Qu’est-ce que le CBDA ?

Nous connaissons le CBDA sous le nom d’acide cannabidiolique, un cannabinoïde sécrété dans les tiges, les feuilles et les fleurs des plantes de cannabis. Lorsque le cannabis subit une décarboxylation – processus consistant à chauffer pour activer des cannabinoïdes spécifiques – on retire l’acide du CBDA, ce qui active le CBD. Pour cette raison, on considère le CBDA comme le précurseur du CBD.

Bien que le CBD et le CBDA aient des structures chimiques et des effets similaires, le CBDA n’a pas fait l’objet de recherches scientifiques aussi poussées que le CBD. Nous savons aujourd’hui que le CBDA est le principal inhibiteur de l’enzyme COX-2 dans le système endocannabinoïde. Cette découverte a donné lieu à une enquête sur l’application potentielle du CBDA comme traitement de l’inflammation. Des études plus récentes ont examiné l’efficacité du CBDA dans le traitement des nausées et de certains types de cancer.

Enfin, des méthodes de consommation différentes s’appliquent au CBD et au CBDA. Comme le CBDA est présent dans les plantes de chanvre brutes, on l’extrait généralement en faisant un jus de la plante. On peut ensuite ajouter ce jus aux aliments et aux boissons ou l’infuser dans des extraits bruts, tels que des résines.

Qu’est ce que le CBN ?

CBN est l’abréviation de cannabinol, un autre composé des plantes de cannabis. Le CBN a été le premier cannabinoïde isolé et synthétisé par les scientifiques comme un sous-produit de la dégradation du THC. Lorsque le THC est exposé à la chaleur ou à l’oxygène – ou lorsque la plante de cannabis commence à vieillir – il se transforme en CBN.

Bien qu’il soit dérivé du THC, le CBN est beaucoup moins psychoactif. Il ne vous fera pas planer comme le fait le THC.

En ce qui concerne les effets du CBN sur le système endocannabinoïde, ils sont moins polyvalents que ceux de nombreux autres cannabinoïdes. Cependant, le CBN a fait l’objet d’études approfondies en tant qu’aide potentielle pour les personnes ayant des difficultés à dormir. Les chercheurs ont découvert que le CBN est un sédatif puissant, comparant ses effets à ceux de produits pharmaceutiques courants comme le diazépam. Des études sur des modèles animaux ont montré que le CBN peut prolonger la durée du sommeil ; des recherches supplémentaires suggèrent que cet effet se renforce lorsqu’on l’utilise avec le THC.

Outre son influence sur les cycles du sommeil, des chercheurs ont étudié le CBN comme un stimulant possible de la croissance du tissu osseux. Les recherches indiquent qu’il peut activer les cellules souches qui participent à la création de nouveaux os, ce qui le rend potentiellement utile pour les troubles dégénératifs des os.

D’autres études ont examiné les propriétés analgésiques, antibiotiques, anti-inflammatoires et anticonvulsivantes du CBN. Cependant, les compléments alimentaires à base de CBN ne sont pas encore largement disponibles.

Qu’est ce que le CBG ?

Le CBG, abréviation de cannabigérol, est un cannabinoïde non psychoactif qui offre une variété d’utilisations thérapeutiques prometteuses. Le CBG est le précurseur de ses cousins plus populaires, le CBD et le THC. Au même titre que le CBDA, l’exposition à la lumière et à la chaleur entraîne la transformation du CBG en ces composés. Le CBG peut également accélérer les effets d’autres cannabinoïdes, d’où son importance dans la création des effets d’entourage.

La majorité des variétés de cannabis ne contiennent que très peu de CBG, généralement moins de 1 %. Néanmoins cela ne signifie pas que ce cannabinoïde est moins précieux que les deux précédents. Par son interaction avec les récepteurs CB1 et CB2, il peut augmenter naturellement les niveaux de dopamine, favorisant le sommeil, l’humeur et l’appétit. Le CBG peut également moduler l’absorption du GABA (Acide γ-aminobutyrique) dans le cerveau et inhiber les récepteurs de la sérotonine, ce qui permet de réduire l’anxiété et la dépression.

Les vertus du CBG

La littérature scientifique mentionne le CBG comme un composé particulièrement efficace pour les symptômes physiologiques suivants :

  • Le cancer : Selon une étude récente, le CBG peut être utilisé comme agent anticancéreux. Elle aurait comme effet de bloquer les récepteurs qui sont responsables de la croissance des cellules cancéreuses. Les scientifiques ont signalé une inhibition de la croissance des cellules cancéreuses colorectales chez les souris auxquelles on avait administré du CBG, ce qui indique une nouvelle alternative pour le traitement des patients atteints de cancer.
  • Glaucome : Le CBG s’est révélée particulièrement efficace pour réduire la pression intraoculaire associée au glaucome. Les chercheurs ont expliqué ces effets par le fait que les récepteurs endocannabinoïdes sont fortement concentrés dans les structures de l’œil.
  • SARM : Une étude européenne a révélé les propriétés antibiotiques du CBG en application topique pour les patients souffrant de SARM – des souches de bactéries résistantes à de nombreuses classes d’antibiotiques.

Le CBD a lui-aussi été examiné comme un agent anti-inflammatoire éventuel pour les maladies inflammatoires de l’intestin. Il peut également ralentir la dégénérescence des cellules nerveuses, stimuler l’appétit et améliorer la fonction vésicale.

Qu’est ce que le CBC ?

CBC se traduit par cannabichromène, un cannabinoïde qui a été découvert il y a plus de 50 ans. Comme le CBD avec le CBDA et le THC avec le THCA, le CBC provient du CBCA lorsque l’acide est décomposé par une exposition à la lumière ou à la chaleur.

Comme de nombreux autres composés, le CBC n’est pas intoxicant. Bien que la recherche sur ce cannabinoïde en soit encore à ses débuts, les scientifiques ont déjà découvert plusieurs applications potentielles.

La CBC se lie plus efficacement au récepteur vanilloïde 1 (TRPV), souvent appelé “troisième récepteur cannabinoïde” dans le système endocannabinoïde. Il interagit également avec le récepteur ankyrin 1 à potentiel transitoire (TRPA1) ; ces deux récepteurs modulent notre perception de la douleur. Cela signifie que la CBC peut être utilisée pour soulager la douleur de manière similaire aux analgésiques traditionnels tels que les AINS, mais sans leurs effets indésirables potentiellement dangereux.

La CBC s’est révélée particulièrement efficace pour réduire l’inflammation dans des pathologies telles que l’arthrose.

En outre, d’autres études ont désigné la CBC comme un agent anticancéreux potentiel en raison de sa capacité à bloquer la croissance des cellules cancéreuses. Bien qu’il n’y ait pas beaucoup d’études dans ce domaine, les effets anti-inflammatoires de la CBC peuvent également la rendre efficace pour gérer les éruptions cutanées et l’acné. Les scientifiques pensent que la CBC pourrait prévenir l’inflammation des glandes sébacées, qui est le principal déclencheur de nombreux types d’acné.

Qu’est ce que le CBDV ?

Le dernier composé de notre liste de cannabinoïdes est la cannabidivarine, souvent abrégée en CBDV. Au niveau moléculaire, la CBDV est presque identique au CBD, mais comme le suggèrent des recherches récentes, ses applications sont très particulières et pourraient bénéficier aux personnes atteintes de troubles neurologiques.

Des études préliminaires sur des modèles animaux montrent que le CBDV a un grand potentiel comme traitement possible de l’épilepsie et d’autres troubles neurologiques similaires. Il possède des propriétés anticonvulsivantes et antiépileptiques remarquables, et les scientifiques spéculent sur son utilisation possible pour soutenir les patients atteints de la maladie de Parkinson, de tremblements post-blessure, d’épilepsie et d’autres affections où des crises peuvent se produire.

Non seulement le CBDV semble réduire la durée des crises, mais il pourrait aussi empêcher les convulsions de se produire. GW Pharmaceuticals, une société européenne spécialisée dans le cannabis, s’efforce de faire breveter l’utilisation de la CBDV pour le traitement des formes réfractaires de crises d’épilepsie.

Outre ses puissantes propriétés anticonvulsivantes, le CBDV pourrait soulager les nausées et les vomissements, notamment lorsqu’ils résultent des effets secondaires de la chimiothérapie. Des chercheurs ont également étudié le cannabinoïde en tant que coupe-faim et en tant que traitement qui pourrait aider les personnes atteintes de la maladie de Crohn et de la sclérose en plaques à gérer leurs symptômes.

Comment savoir quel cannabinoïde fonctionne le mieux ?

Avec un tel choix de cannabinoïdes, il y en a probablement un pour résoudre presque tous les problèmes. Il n’est pas étonnant qu’après avoir lu tous ces composés, vous vous posiez des questions sur celui qui sera le plus efficace pour votre situation personnelle.

Si vous voulez réduire vos choix pour trouver le bon cannabinoïde, commencez par identifier vos objectifs. Lorsqu’il s’agit de nombreux maux courants – y compris l’anxiété, la douleur, l’inflammation, les problèmes de sommeil et les problèmes de peau – le CBD est l’option la plus efficace et la plus facilement disponible. Vous pouvez le trouver dans un large éventail de formats, des huiles aux gommes, en passant par les pilules et les produits topiques. Chez Walter Green nous ne proposons que des huiles de CBD de grande qualité. Aromatisées (citron, fraise, menthe, madeleine, plantes), notre large gamme vous offrira ce qui vous convient le mieux.

Vous pouvez parler à votre médecin de l’utilisation des cannabinoïdes mineurs présentés dans cet article si vous les considérez comme une option pour un problème de santé peu courant. Il peut avoir accès aux précieuses recherches internationales (la France n’est pas encore à jour sur le sujet) que des chercheurs mènent chaque année sur les extraits à base de cannabinoïdes. Il sera ainsi être en mesure de vous fournir des conseils professionnels.

L’effet d’entourage

Les experts dans le domaine des cannabinoïdes affirment que l’on peut obtenir les meilleurs effets en combinant plusieurs des composés précieux du cannabis dans un seul produit. On connait ces produits sous le nom d’extraits “broad-spectrum”, ou “spectre large” et produisent une synergie unique que les scientifiques appellent “l’effet entourage”. Les cannabinoïdes et terpènes mineurs de la plante entourent les principaux ingrédients actifs (CBD et THC), amplifiant leurs propriétés thérapeutiques tout en modulant les effets potentiellement indésirables. C’est pourquoi nous avons fait le choix de ne proposer que des huiles à spectre large.

Les huiles de CBD Walter Green ne sont pas destinés à prévenir, diagnostiquer, traiter ou guérir une quelconque maladie ou condition médicale.

L’Europe impose heureusement une réglementation sur l’étiquetage qui permet aux consommateurs d’en savoir beaucoup sur le produit qu’ils consomment. Cela vient évidemment en complément de vos propres recherches sur les produits CBD. Nous vous encourageons également à lire les rapports de laboratoires et les commentaires des utilisateurs afin de vous faire une idée plus précise sur le sujet.

Questions fréquentes sur les différences entre les cannabinoïdes

Quelle est la différence entre CBD, CBG et CBN ?

Le CBD, le CBN et le CBG sont des cannabinoïdes que la plante de cannabis sécrète dans ses parties résineuses. Toutefois, leurs effets sont légèrement différents. Le CBD et le CBN sont excellents à utiliser pour leurs effets calmants afin de réduire le stress et de favoriser un sommeil sain. Le CBD, quant à lui, produit un effet plus revigorant quand on le consomme, ce qui peut avoir un effet positif sur votre énergie, votre concentration, votre motivation et la stabilité de votre humeur.

Quels sont les avantages du CBG ?

Le CBG offre une variété d’avantages, de l’amélioration du métabolisme à l’amélioration de l’humeur et à une meilleure gestion de la douleur. La CBG aide également à lutter contre l’inflammation.

Peut-on prendre du CBD et du CBG ensemble ?

Oui, vous pouvez prendre ces deux cannabinoïdes ensemble. Lorsque l’on combine le CBD et le CBG, ils ont des effets plus équilibrés sur le corps et l’esprit, car le CBD est généralement calmant et le CBG peut avoir un effet plus revigorant. Si vous vous sentez somnolent lorsque vous prenez du CBD, essayez de prendre du CBG en même temps pour conserver cet équilibre.

Est-ce que le CBG aidea ussi à lutter contre l’anxiété ?

Les scientifiques pensent que le CBG peut aider à lutter contre l’anxiété en activant différents récepteurs endocannabinoïdes qui sont responsables de la régulation de notre réponse au stress.

Conclusion sur les différences entre CBD, CBG, CBC, CBN et CBDV

Les plantes de cannabis sont très complexes. Leurs tiges, feuilles et fleurs renferment plus de 400 composés, dont plus de 100 ont été identifiés comme des cannabinoïdes ayant des applications thérapeutiques potentielles.

Bien que l’attention de la médecine moderne se soit concentrée jusqu’à présent sur le CBD et le THC, les scientifiques plongent plus profondément dans la structure chimique du chanvre, explorant le monde des cannabinoïdes mineurs, des terpènes et d’autres molécules précieuses.

Chacun des cannabinoïdes mentionnés dans cet article offre un ensemble unique d’avantages pour la santé. Lorsqu’on les combine ensemble, ils aident le corps à traiter les cannabinoïdes majeurs plus efficacement, ce qui explique pourquoi on considère les extraits à spectre larges et complets comme supérieurs aux produits basés sur des molécules uniques.

Chez Walter Green, nous avons fait le choix de ne vous proposer que des huiles à spectre large et spectre complet, pour vous offrir la meilleure efficacité du CBD.

Walter Green.

Partage mes recherches sur

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Pour en apprendre un peu plus :

Le cbd et l'endométriose

Le CBD et l’endométriose

Le CBD a t-il un effet sur l’endométriose ? Lorsque la douleur de l’endométriose se manifeste, on a l’impression qu’un fil barbelé s’enroule autour de

  • Aucun article dans le panier.
Chargement...
10% de remise

Sur votre commande

Recevez votre code promo en vous inscrivant
dès-maintenant à la Newsletter Walter Green